vendredi 29 juin 2007

Saint Ex'

Le Petit Prince ! Nous devons tous en connaître l'auteur.

Qui n’a pas été enchanté par ce petit bout d’homme dont la lucidité des propos démontre celle de son auteur.

D’autres se remémoreront l’Aéropostale, le début de la conquête du ciel pour rapprocher les hommes.

Enfin quelques uns sauront qu’il a disparu en mission pendant la dernière guerre.


Saint Exupéry et le Petit Prince


Vous pouvez ajouter des talents de mathématicien, d’inventeur (avec un bon nombre de brevets déposés), bref un touche à tout qui aurait sûrement fait une brillante carrière politique si le destin ne l’avait pas arrêté en plein vol un 31 juillet 1944.

Sa ville natale de Lyon, en hommage à l'écrivain et en clin d'œil au pionnier de l'Aéropostale, a rebaptisé l'aéroport de Satolas en aéroport international Lyon Saint-Exupéry.

Aujourd’hui c’est par millions que les passagers empruntent les avions. A l’époque il a bien fallu que certains tracent la voie à cette rupture technologique.

Pour la conquête spatiale, il a été question de héros.
Je reste persuadé que Saint-Exupéry avait cette étoffe. Un héro de la première moitié du vingtième siècle.

C’est aujourd’hui l’anniversaire de sa naissance : il est né un 29 juin 1900.

Les pensées du jour 

Le langage est source de malentendus.

Ce qui importe, ce n'est pas d'arriver, mais d'aller vers. (Ce n'est pas sans lien avec le texte sur la définition du bonheur !).
Antoine de Saint-Exupéry

Le mot du jour / le nom du jour 

Antoine de Saint-Exupéry Lyon 1900 - disparu en mission en 1944
Aviateur et écrivain français.
- Ses romans (Vol de nuit, 1931 ; Terre des hommes, 1939 ; Pilote de guerre, 1942) et ses récits symboliques (le Petit Prince) cherchent à définir le sens de l'action et des valeurs humanistes dans une société vouée au progrès technique.
Copyright : Le Petit Larousse © Larousse / HER 2000

Les animations du jour... encore le petit prince !

Dessine moi un mouton
Petit prince et le serpent
Petit prince et le renard


Article original publié le 29 juin 2006 sur OB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire