lundi 23 mai 2016

La définition du Bonheur


En voilà un sujet, êtes-vous prêt à passer l’épreuve de philo pour la session du bac 2016 ?

Loin de moi cette pensée, en écoutant en boucle à la radio Joyce Jonathan dans Le Bonheur :
Le bonheur c'est pas le but mais le moyen
Le bonheur c'est pas la chute mais le chemin
je ne peux que me rappeler ce texte reçu par mail et publié il y a bien longtemps déjà sur mon ancien blog :

Le bonheur.....

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s'être marié, après avoir eu un enfant et, ensuite, après en avoir eu un autre.
Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l'on sera mieux quand ils le seront.
On est alors convaincu que l'on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.
On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite.
La vérité est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux, que le moment présent.
Si ce n'est pas maintenant, quand serait-ce ?
La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.
Il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux maintenant qu'il en est encore temps. "Pendant longtemps, j'ai pensé que ma vie allait enfin commencer. La vraie vie !
Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu'il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors, là, la vie allait commencer! Jusqu'à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie".
Cette perspective m'a aidé à comprendre qu'il n'y a pas un chemin qui mène au bonheur.
Le bonheur est le chemin.
Ainsi, passe chaque moment que nous avons et, plus encore, quand on partage ce moment avec quelqu'un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps, et que l'on se rappelle que le temps n'attend pas.
Alors, il faut arrêter d'attendre de terminer ses études, d'augmenter son salaire, de se marier, d'avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l'été, l'automne ou l'hiver, pour décider qu'il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION

Il n'en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d'apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l'un des meilleurs moments de sa vie :

- Tomber amoureux
- Rire jusqu'à en avoir mal au ventre, ou des crampes aux mâchoires
- Trouver un tas de nouveaux mails sur sa boîte quand on revient de vacances
- Conduire vers des paysages magnifiques en terre inconnue
- Se coucher dans son lit en écoutant la pluie tomber dehors
- Sortir de la douche et s'essuyer avec une serviette toute chaude
- Réussir son dernier examen
- Avoir une conversation intéressante
- Retrouver de l'argent dans un pantalon que l'on n'a pas porté depuis des lustres
- Rire de soi-même
- Rire sans raison particulière
- Entendre accidentellement quelqu'un dire quelque chose de bien sur soi
- Se réveiller en pleine nuit en se rendant compte que l'on peut encore dormir quelques heures
- Ecouter une chanson qui nous rappelle un moment chéri
- Se faire de nouveaux amis
- Voir contents les gens que l'on aime
- Rendre visite à un vieil ami et se rendre compte que les choses n'ont pas changé entre vous
- Admirer un coucher de soleil
- Te faire tranquillement masser le dos et t'endormir paisiblement
- Sentir un vent doux et frais nous caresser la joue
- Entendre dire que l'on nous aime et vivre paisiblement tous les petits moments qui nous réchauffent le coeur et l'âme. 


Depuis sa publication, La définition du Bonheur a été un des articles le plus consulté de mon blog (plus de 10000 vues), j’aurais bien aimé en être le rédacteur.

C’était en 2006, La chanson est plus récente, septembre 2015 sauf erreur de ma part, le concept doit quand même être assez ancien !

Personnellement je me suis fait à ce mode de vie, profiter du moment présent et ne pas le gâcher en se prenant la tête sur le passé qui ne s’est pas déroulé comme prévu, voire angoisser à propos de l’avenir en espérant qu’il soit meilleur…

J’ai préparé au mieux ma cessation d’activité, en réduisant de façon progressive mon temps consacré au travail de près de 70 heures hebdomadaires à 40 heures, puis une fois cet objectif intermédiaire atteint, j’ai commencé à écluser mes jours de congés d’abord à raison d’un par semaine pour finir à deux par semaine.
En bref, juste avant d’arrêter effectivement j’étais à 24 heures hebdomadaires (beau score en 4 ans), ce qui fait que j’avais déjà largement diversifié mes activités, d’abord le ciné, puis les cours au Louvre enfin les MMOCs.

Depuis le début du mois suis-je plus heureux ? J’avoue que mis à part le réveil qui ne m’agresse plus le matin 3 fois par semaine, je n’ai pas bien vu la différence (quoique ne pas se faire agresser le jeudi à 5h15 serait sûrement à ajouter à la liste ce-dessus des petits moments de bonheur !).
J'avais décidé d'appliquer la définition...

Peut-être que mes collègues me manquent, j’avoue ne pas trop y penser, je suis débordé mais sûrement heureux !

Si vous passer par là le 26, ce sera l'article pour les 5 ans de la disparition de LLT, n'allez surtout pas y chercher une cause de tristesse, c'est juste une date anniversaire où j'aime partager le souvenir.

Citation du jour
  • Bonheur : faire ce que l'on veut et vouloir ce que l'on fait. 

Françoise Giroud
  • Le bonheur, c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles

Gandhi

1 commentaire:

  1. Le bonheur, c'est ça... savoir savourer tous les petits moments de la vie.
    Bonne journée mon beau GL !

    RépondreSupprimer