lundi 26 novembre 2012

Législation très protectrice ou trop protectrice ?

En lisant les nouvelles de ce matin, je suis tombé sur l’article relatif à l’incendie qui a fait 122 morts près de Dacca au Bangladesh. 

Mosaïque à partir d'articles de presse au sujet de l'incendie.

Je ne vais pas revenir sur les conditions de l’accident, largement commentées dans les journaux, ni sur la responsabilité potentielle ou avérée des clients de l’entreprise de confection. C’est assez horrible pour ne pas devoir en rajouter.

Non, mon propos porte sur l’absence de commentaires de certains, je pense en particulier aux agences de notation : on nous rabâche les oreilles pour nous expliquer que notre pays n’est pas assez compétitif, que trop de protection n’est pas compatible avec une bonne compétitivité…

Bref, certains pensent que trop de protection sociale ça tue l’emploi :

« Hormis des taxes et cotisations sociales élevées, le marché du travail français est caractérisé par un haut niveau de segmentation, résultat d'une législation très protectrice pour les CDI", note l'agence » 

Législation très protectrice ? 

En tout cas il ne semble pas que dans ces contrées lointaines où on externalise bon nombre d’activités on soit avec des législations trop protectrices : il y a des mots qui pèsent lourd.

Cet événement m’a rappelé une histoire qui est arrivée à un de mes amis, maintenant à la retraite. 

Il me racontait les difficultés qu’il avait eu quand, jeune ingénieur des conditions de travail, son responsable mit en cause le bien fondé de la maintenance d’un circuit de protection pour les personnes déployé dans son entreprise (il n’y a pas de petites économies). 
Alors qu’il se demandait comment traiter le sujet avec son responsable, un employé victime d’un malaise fut sauvé grâce au dispositif en question… les secours avertis à temps ayant pu intervenir dans les temps.

Vous pensez bien que l’économie potentielle a disparu des ambitions du responsable.  

Par analogie, j’espère juste que ce nouvel incident fera réfléchir les décideurs des sociétés en cause pour qu’ils révisent la manière de sélectionner et suivre leurs fournisseurs.

Bref, je n’ai pas la prétention de maîtriser tous ces sujets, je les ai rarement abordés dans le blog et ne souhaite pas me poser en donneur de leçons. Mais là, la proximité des évènements m’incite à enrichir mon blog avec ce billet d’humeur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire