lundi 25 novembre 2013

Une Lady à Paris

C’était dimanche soir : j’étais tranquillement en train de repasser pendant que mon ordi finissait sa sauvegarde (un peu le long le processus, faudra que je me penche sur la question). 
 
Pour une fois j’avais décidé de faire relâche (le dimanche soir c’est habituellement la soirée club à l’UGC Maillot pour une avant première) et de finir tranquillement mon WE à la maison, j’avoue ne plus y être souvent mais de temps en temps il faut se plier aux tâches ménagères… 

Une fois la planche à repasser rangée, la sauvegarde terminée, vingt heures passées, j’allais pousser le vice jusqu’à me coucher de bonne heure, il n’y avait plus qu’à glisser sous la couette ! Le lendemain réveil à six heures, autant se reposer un peu. 
 
Week-end chargé, salon du terroir vendredi soir, samedi ciné puis visite expo à l’orangerie, dimanche lessives, sortie retrouver fiston puis promenade dans Rueil-Malmaison, enfin retour à l’appartement finir de repasser ce qui avait tourné le matin… bref un WE avec seulement une toile, c’était inhabituel mais de saison. Quand il commence à faire froid ça fait du bien de se poser un peu. 
 
Bon, pourquoi je vous raconte tout ça ? La routine sur le blog de Louis CHATEL ? Ce serait nouveau…
 
Avant de fermer l’ordi, je jette un œil dans ma BAL, sur FB etc… et oh stupeur, j’avais loupé une invitation Lady à Paris !!!
 
Ladyblog, vous connaissez ? Sinon, c’est que vous n’avez pas lu mon article Ladyblogue, le blog de la Lady de Quimper. 
 
Ladyblog à Paris et j’avais loupé l’invitation ! 

Lady à Paris


 
C’était pour vingt heures… Mieux vaut tard que jamais, je n’avais pas pu aller à sa fête à côté de Quimper cet été, là c’était dommage de ne pas pouvoir aller la saluer.
 
Le temps de sauter dans mes habits, dans la voiture pour descendre au RER, dans le RER puis le métro, je ne suis arrivé qu’avec une heure de retard à sa soirée improvisée. 
 
Mis à part Ladyblogue, je ne connaissais personne, mais habitué depuis maintenant plus d’un an aux sorties OVS, ce n’est pas le genre de situation qui m’indispose, la seule difficulté, compte tenu du retard, c’est qu’il faut juste le temps de trouver des repères dans une soirée déjà commencée. 
 
J’attends avec impatience l’article de la Lady qui décrira la soirée sûrement mieux que je ne pourrai le faire, mais j’avoue avoir, grâce à elle, passé une excellente soirée et croisé plein de personnes dignes d’intérêt. 
 
Les péripéties du voyage avec la SNCF qu’elle nous a narrées auraient pu faire l’objet d’un article plus dans mes cordes (j’en ai quelques uns à écrire sur ces organisations incapables de gérer les crises induites par un dysfonctionnement)… mais tel n’est pas l’objet de mon propos de ce soir, je tenais juste par ce billet préciser les modalités de cette première rencontre.
 
Merci donc Delphine Jory d’avoir bousculé ma fin de WE… 
 
Merci pour la bonne soirée passée et pour m’avoir permis de rencontrer "des locaux". 
 
Pour l’anecdote, c’était il me semble ma première sortie Facebook ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire