dimanche 16 février 2014

Faut-il changer de calendrier ?

La question a déjà été tentée lors de la révolution française mais nous avons abandonné le calendrier républicain pour revenir à notre bon vieux calendrier que certains pourraient remettre en cause aujourd'hui pour cause de séparation entre l'église et l'état. 

Je n'ai pas l'historique de la fin du calendrier républicain et ne souhaite pas le faire.  

Si j'aborde cette question épineuse c'est que lors d'une conférence sur la mesure du temps, après l'excellente présentation de l'intervenant venu du CNRS pour faire un peu de pédagogie auprès des citadins, elle a été posée après une première intervention hors contexte. 

photo de l'affiche de la conférence

Chaque fois que je tombe sur ce genre d'individu qui essaye de monopoliser l'attention de l'auditoire et prendre le leadership ça à le don de m'agacer au plus haut point, mais là j'avoue que les bornes ont été dépassées allègrement et que la salle n'a pas su renvoyer l'énergumène dans sa cour. 

Ce qui m'a le plus gêné ? 

Ce n'était pas le sujet de la conférence ! 

Après un exposé de plus d'une heure mettre le débat sur une problématique de référentiel religieux ou autre alors que le fond du sujet portait sur l'extraordinaire inventivité de l'humain pour aller chercher la précision au sein de l'infiniment petit...

Ah, avoir eu une présentation du pourquoi et du comment des horloges atomiques et retomber dans des questions sordides de guerre de religions : car ne nous trompons pas, la question ne parlait pas du calendrier chinois, mais d'un autre du côté de l'Iran.  

Si nous voulions traiter le sujet du changement de référentiel, ce qui serait la question à traiter, la première des réponses à donner serait dans quel but le faire ? 

Changer de référence reviendrait à casser les repères de tout ce qui est déjà écrit. 

1789 ? Qu'elle serait la date à retenir dans le nouveau référentiel ? 

Pendant qu'on y serait, pourquoi ne pas en profiter pour changer d'unité ? Ça pourrait relancer l'industrie pour remplacer tous les équipements impactés : au moins on saurait pourquoi on casserait le travail de quelques générations. 

Quelle que soit l’origine de la critique, de tous les temps, quand on a voulu mélanger religion et science, ça n’a jamais fait bon ménage. Il serait bon de s’en souvenir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire