lundi 5 septembre 2016

BGL au FFA : un plein d’avant premières !

Après l’article sur les acronymes, petit partage des impressions de BGL (le bon GL*) après sa virée au festival du Film Francophone d’Angoulême (FFA). 

C’était une première, invité à passer quelques jours à Angoulême j’ai pu vivre au rythme du festival pendant quelques jours.

Louis CHATEL au FFA


Du film d’ouverture, l’Odyssée, jusqu’à la projection de Ma vie de Courgette j’ai ainsi pu passer quelques heures dans les salles du CGR ou de l’espace Franquin (il y avait d’autres salles mais un peu plus éloignées du centre ville) et la sélection des films en compétition à voir a permis de me limiter à ces deux salles.

Mes impressions ? 

# Depuis quelques années je comptais descendre au Festival de la BD et j’ignorais l’existence de ce festival estival (je ne suis pas le seul d’ailleurs), une chose est certaine : le temps est plus favorable au mois d’août, malgré la canicule, qu’en janvier pour se promener en ville. 
Pour une neuvième édition, il était temps de découvrir ce festival !

# La ronde des Renault Talisman, aux couleurs du partenariat FFA/Renault, dans les rues de la ville ne m’a pas vraiment permis d’identifier les personnalités véhiculées : les vitres arrière fumées c’est pas top pour les curieux !!!

# Il y avait la chaine TV éphémère du festival : pour les rediffusions des évènements loupés de la journée c’est une bonne idée, dommage que programmation ait été un peu confuse (rediffusion chaque soir de la même compilation). Le libraire qui abritait le plateau d’enregistrement a ainsi pu voir passer du monde, sur mon montage photo vous pouvez y identifier SOKO, également identifiable à l’espace Franquin en train de descendre puis sur l’estrade pour l’avant première de Voir du pays.

# Virginie Efira, présidente du Jury, était également en avant première avec Victoria, voire invitée par RTL sur le plateau d’enregistrement en direct en plein air (c’était également une première pour BGL d’assister à une émission de radio).

# Pour les films en compétition, Dominique Besnehard avait prévenu le public, la vie n’étant pas un long fleuve tranquille, il est donc normal que la sélection comporte des films en adéquation : mis à part Cigarettes et chocolat chaud, ça a été une compilation de films qui n’auraient pas forcément figuré dans mon agenda de films à voir, l’occasion m’a toutefois permis de changer un peu de style de films, mis à part Ma vie de courgette que je serais dans tous les cas allé voir compte tenu du fait que ce soit un film d’animation !

Des 7 films vus en 3 jours, mon préféré a justement été ce film d’animation : je n’ai pas été le seul, c’est en effet Ma vie de courgette le gagnant du festival avec le Valois de Diamant de cette édition du FFA 2016.

J’ai quitté Angoulême samedi matin, je n’étais donc pas sur place pour la cérémonie de clôture : j’ai quand même pu voir l’avant première de Le fils de Jean 30 minutes avant sa diffusion en clôture du festival. Au club Maillot c’était en effet à 19h00.

L’année prochaine ce sera la 10ème édition du FFA, je vais sûrement aller y faire un tour.

(*) GL a été baptisé BGL depuis la sortie du BGG (le Bon Gros Géant), je vous laisse deviner de quoi il est question !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire