lundi 29 janvier 2007

Hugues Hotier

Je reviens de WE à Reims : c'était l'assemblée générale de l'association du cirque éducatif qui se tenait à Reims à l'occasion du 25ème anniversaire de la collaboration entre la ville et l'association (qui elle a déjà fêté son 30ème anniversaire sur sa région d'origine).

J'aurais l'occasion d'y revenir, mais je souhaiterais profiter de ce billet pour parler d'un de mes anciens profs de communication grâce à qui (ou à cause de qui) je suis en effet adhérent d'une association de cirque alors que je n'aimais pas le cirque !

"Mais vous n'avez jamais vu un vrai spectacle de cirque" m'a diagnostiqué celui qui restera ma référence en terme de communication et qui a été sans le savoir l'instigateur de ma passion pour le PowerPoint bien avant que j'utilise cette application (mais c'est une autre histoire).

Lors de ma première visite à son spectacle il y a bien longtemps, effectivement au bout de la représentation j'ai dit "comment, c'est déjà fini ? " après 2 bonnes heures d'enchaînements de numéros...

Depuis, j'ai adhéré à son association et participe, aussi souvent que possible aux assemblées générales (cotiser est déjà une forme de participation active).

Le hasard du calendrier ? La première représentation où j'ai découvert son cirque était déjà à Reims... 

Hugues Hotier

Le monsieur pris en photo lors de l'assemblée générale au milieu de la piste (cf. ci-dessus) et celui qui sera l'après midi même au centre du spectacle en Monsieur Loyal sont bien la même personne. J'aurais l'occasion d'en reparler : quand on a l'occasion de croiser un tel individu, on essaye dans la mesure du possible de faire un bout de route ensemble.

Hugues Hotier

Citations

Le cirque est un art à fleur de peau, un spectacle d’une sensualité que sa pudeur cache mal. Pour comprendre la communication au cirque, il faut en mesurer la sensorialité plus que l’intellectualité. Car le cirque se respire, s’écoute, se touche, se regarde, se déguste. Il stimule le spectateur de toutes parts, l’envahit par tous ses sens, le culbute enfin, consentant et heureux. Le cirque est émotion. Essentiellement émotion. L’émotion est l’essence du cirque.
Hugues Hotier, extrait de « Cirque Communication Culture » aux Presses Universitaires de Bordeaux.

Sur la piste on l’appelle « Bistouille », à l’université « Monsieur le Professeur ». Et pourtant le même homme. Hugues Hotier, 40 ans, enseignant à l’Université de Compiègne et clown amateur. Si je vous parle de lui ce matin, c’est qu’il est à l’origine d’une tentative réussie et particulièrement remarquable : la renaissance d’un vrai cirque populaire dans la région du Nord…
Roger Gicquel, « et si on parlait un peu de vous », Europe 1, 7 février 1981.

Le mot du jour / le nom du jour
cirque nom masculin (latin circus)
1. Enceinte à gradins où se disputaient les courses de chars, les combats de gladiateurs, dans la Rome antique ; arène.
2. Enceinte circulaire où se donnent des spectacles équestres, acrobatiques, etc. ; entreprise qui assure ce spectacle.
– Fig., fam. Désordre, agitation. Quel cirque !
3. [Géographie] Cirque glaciaire : dépression semi-circulaire, à bords raides, due à l'érosion glaciaire, à l'amont d'un glacier. Le cirque de Gavarnie.
– Réunion. [Géologie]. Caldeira. Le cirque de Cilaos.
– Grand cratère météoritique, aux remparts montagneux, à la surface de la Lune.
Le créateur du cirque est l'Anglais Philip Astley (1742 - 1814), qui ouvrit une succursale à Paris dès 1783. Le Vénitien Antonio Franconi (1737 - 1836) et ses fils prirent sa suite à la Révolution. On doit à Louis Dejean (1792 - 1870) la construction du cirque Napoléon, l'actuel cirque d'Hiver, inauguré en 1852 et dirigé depuis 1934 par la famille Bouglione.
Aujourd'hui, la plupart des cirques sont devenus des sociétés et les raisons sociales les plus importantes sont Amar, Pinder, Alexis Gruss et Arlette Gruss en France, Knie en Suisse, Roncalli et Krone en Allemagne, Ringling Bros and Barnum Bailey et The Big Apple Circus aux États-Unis. Il existe également des collectifs d'artistes dans les républiques de l'ex-URSS et de multiples troupes de théâtre acrobatique en Chine.
Depuis le début des années 1980 se développe un « nouveau cirque », qui utilise les codes traditionnels du spectacle classique pour tenter de créer des formes différentes ; les cirques Plume, Archaos et Baroque en France, le cirque du Soleil au Canada, les cirques Gosch ou O en Allemagne et en Suisse en sont les représentants les plus significatifs.
Copyright : Le Petit Larousse © Larousse / HER 2000

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire