vendredi 23 septembre 2016

L’anti-selfie de Laurent Lopez

Connaissez vous Laurent Lopez ?
Personnellement je fréquente Laurent depuis un bail, c’est en effet lui qui vous accueille chaleureusement au restaurant La Fresque.

La Fresque ? je ne me rappelle plus si j’ai eu l’occasion de vous en parler, c’est ma cantine depuis un certain nombre d’années après avoir été celle de feu mon épouse (c’est d’ailleurs grâce à elle que j’ai découvert ce trésor situé juste en face des Halles).

Bref, pour revenir au sujet du jour, Laurent qui aime scruter votre visage, voire prendre de vos nouvelles, respire bon l’empathie. 
C’est aussi une des raisons pour laquelle j’aime bien cette adresse (je n’oublie pas l’aspect qualité / prix imbattable dans le quartier), a aussi d’autres talents cachés (assez discret le personnage) : il prend des photos ! 

Informé d’une exposition, je suis allé y faire un tour mercredi dernier (à pied, des halles à « Les Frigos » ça fait une trotte) et découvert non seulement l’artiste mais aussi le lieu que je ne connaissais pas.

Thierry Fiorile, Journaliste au Service Culture de France Info présente le travail de l’artiste, je n’essayerai pas de lui faire concurrence, je résumerai simplement ce que j’ai retenu de sa présentation que vous pourrez lire sur place :

# Laurent c’est Lolo… je n’avais pas son surnom en tête.
# un forçat des halles… c’est vrai que compte tenu de l’affluence du restaurant, c’est toujours impressionnant de voir l’équipe virevolter entre les tables, Laurent toujours souriant (y compris malgré l’heure tardive où il m'arrive de passer). 
Compte tenu du lieu, j’aurais peut-être utilisé l’expression un fort des halles (nom donné aux manutentionnaires qui avaient pour mission de transporter les marchandises de l'extérieur vers l'intérieur de feu les pavillons Baltard).
# au milieu de toute cette activité il trouve le temps d’identifier les détails… « La photographie de Lolo est résolument optimiste car elle inverse le paradigme de la perversion de l’époque. L’anti-selfie est né, dans le seul véritable réseau social, celui du partage contre la solitude. Seul l’outil est identique. "

Personnellement j’aime bien ce regard : exposition à aller découvrir sans faute.



Nota : la seule difficulté arrivé devant le bâtiment c’est de trouver le bouton pour ouvrir la porte. Il est quelque peu masqué par les graffitis ! 

Anti-selfie de Laurent Lopez
Une exposition du 15/09 au 16/10/2016
Les Frigos / 19 rue des Frigos 75013 Paris

Restaurant La Fresque
100 Rue Rambuteau
75001 Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire