vendredi 23 octobre 2009

40 ans de Tagada

En vrac ou en sachet, 1 milliard vendues chaque année en France, nous pouvons constater qu'il la ramène sa fraise le père Haribo.
Haribo, vous connaissez ?

Il est allemand, de son vrai nom Hans Riegel Bonn. Il a fondé son entreprise à Bonn dans les années 20.
Il arrive en France en 1967, mais la version allemande de cette fraise, la primavera, ne convient pas au goût des français qui la trouvent trop ferme sous la dent.
En 1969, le modèle actuel est mis au point et sa recette est conservée avec le même niveau de sécurité que celle du Coca Cola, voire que celui des codes de sécurité de l'arme nucléaire.
Son nom ? Le directeur commercial de l'époque avait entendu le refrain chantonné un peu partout  :
 
" tagada, tsoin, tsoin " 
 
Cette idée de génie a dû contribuer à sa notoriété.
 
Bref, 40 années à contenter les petits et les grands, quoique les petits ont intérêt à faire vite si des grands sont à côté du paquet.

 
40 années de Fraises Tagada
1969 – 2009 Quarante années de Fraises Tagada
 
Pour cet anniversaire, nous allons être abreuvés d'une campagne publicitaire conséquente (pub TV, affiches sur les bus des grandes villes, Chamallows et Dragibus qui vont adopter son goût).
Est-ce bien nécessaire ? J'en ai souvent dans le placard à mon bureau : ça donne l'occasion de recevoir la visite des gourmands.
 
Une dernière anecdote ?
 
Lors de notre soirée des voisins, chacun devait apporter sa contribution à un repas organisé sur la pelouse (avec barbecue bien entendu).
Parmi les différentes babioles que je suis allé chercher, un grand paquet de fraises Tagada.
Quelle idée ! s'est exclamé LLT, mais quel succès quand j'ai posé le paquet sur la table : les enfants étaient bluffés de voir leurs parents se précipiter sur le paquet. D'ailleurs LLT n'a pas été la dernière à en manger.
Nota : un grand merci à ma documentaliste préférée qui m'a donné cette information et fourni la matière pour rédiger ce billet !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire