dimanche 3 mars 2013

Peut-on voir tous les films qui sortent ?

En voilà une bonne question : en février je suis presque allé voir tous les films que je souhaitais voir et, malgré un vernissage au Louvre mercredi soir (jour des sorties au ciné… il convient de le rappeler), je suis même arrivé à voir cette semaine tous les sorties de la semaine que je souhaitais regarder. 

Deux avant-premières m’ont aidé à ce challenge, avant même la date de sortie officielle, j’avais déjà vu Mobius et Sublimes Créatures

Il ne me restait plus que Du plomb dans la tête, Zaytoun et Week-end Royal pour boucler la semaine, ce que j’ai fait ce week-end. 

Ceci précisé, pour revenir à la question du titre, ai-je vraiment tout vu ? 

Affichage sur fronton d'un ciné avec 13 films...

En me baladant sur l’avenue, le cœur ouvert à l’inconnue…

Je regardais les titres à l’affiche d’une salle, et si vous comptez bien comme moi, vous constaterez qu’il y a quand même treize titres à l’affiche : personnellement je n’en ai vu que onze, Happiness therapy et Boule et Bill ont échappé à la sélection.

Si j’avais voulu tout voir il y avait encore du boulot !!!

Cette sélection de titres me donne l'occasion de les commenter en bloc.

Même si je reste un inconditionnel de Bruce Willis, je pense qu’Argo mérite ses récompenses et que Zero dark thirty m’a personnellement touché. La persévérance de l’enquêtrice tout comme celle de l’agent dans Argo donne de l’espoir et un sentiment de bien être en sortant de la salle. Pour deux films d’après des histoires vraies « récentes », c’était à noter. 

J’avais déjà commis des articles sur quelques affiches présentes sur cette photo, j’aurais dû en écrire aussi sur d’autres (en particulier sur Django et Flight), mais j’avoue être un peu débordé ! 

Ce WE j’ai apprécié en particulier Zaytoun (qui n’est pas dans la sélection ci-dessus) et Week-end Royal… mais n’ai pas compris pourquoi Sylvester semblait avoir été relégué en seconde catégorie chez UGC : j’ai passé un agréable moment en sa compagnie. 

Voilà en résumé ce que m’a inspiré le fronton de la salle… pour conclure je vous dirai à bientôt pour de nouvelles chroniques !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire