vendredi 16 octobre 2015

Vous bloguez encore ?

Pourquoi en 2015 continuer à publier des billets sur son blog, voire pourquoi ouvrir un blog ? Ce que je pense du sujet en quelques lignes.
Choisir d’être présent sur internet, travailler son image, sa présence sur le web, c’est avant tout un choix personnel.
Tout le monde est maintenant présent sur le net, indépendamment de sa volonté ou pas. 
Il suffit  de questionner les moteurs de recherche pour s’en convaincre, par recherche de son nom par exemple.
Les annuaires divers et variés, les évènements qui citent les participants etc… donnent autant de possibilité d’apparaitre sans que l’on en soit conscient.

Même si vous n’apparaissez pas directement, au travers de photos ou vidéos (il suffit d’être passé dans le champs de l’objectif au moment de la prise de vue pour être en ligne sur un selfie de quelqu’un d’autre par exemple) vous pouvez aussi être présent sur la toile, d’ailleurs bon nombre de rappels sont faits régulièrement sur le sujet quant au droit à l’image mais aussi sur le fait d’éviter de figurer sur des photos qui pourraient nuire plus tard lors d’entretiens d’embauche par exemple. La CNIL oeuvre surtout pour protéger les internautes contre eux même (il y a un excellent MOOC sur le thème de la CNIL, je vous le recommande). 

Mais tout ceci constitue ce que je qualifierai de présence « indirecte », se retrouver dans les résultats de recherches à la première page est assez exceptionnel si tel n’était pas le résultat recherché par la personne qui aurait publié le support. 
Nota : si vous avez un nom assez répandu, voire un couple « nom prénom » également connu, il va être difficile de remonter en première page les informations vous concernant, peut-être gage de tranquillité mais aussi difficulté à monter si désiré.

Pour l’aspect dépose de nom/mot (nom propre, pseudo ou autre), un conseil qui me semble utile : même si vous ne comptez pas utiliser les services, ouvrez donc le plus tôt possible des comptes à ce nom/mot sur l’ensemble des services gratuits, histoire de réserver le nom/mot en question. C’est gratuit et quand vous en aurez besoin ce sera disponible (sauf si c’est déjà pris !).

Personnellement j’ai choisi de promouvoir mon nom "Louis CHATELet mon pseudo "GL" d'où le titre GL on Line : le blog de Louis CHATEL.

Depuis près de 10 ans, j’ai ouvert divers comptes à ces noms et travaillé à l’indexation de mes publications de façon à figurer en bonne place dans les résultats de recherches. 

Même si depuis quelque temps je suis moins présent sur la toile et que certains de mes homonymes arrivent à remonter en première page (alors que j’occupais auparavant toute la première page), je n’ai jamais changé d’avis sur le sujet et revendique ma présence. C’est seulement un arbitrage dans les priorités qui justifie cette pseudo disparition (*).

Plutôt que de laisser les autres s’en charger, j’essaye de construire mon image numérique.

Par ailleurs, j’ai aussi beaucoup aidé les autres sur internet du temps où je modérais sur une plateforme de blogs : l’avantage d’internet c’est que l’explication pour l'un peut devenir une explication pour tout le monde. Répondre sur les forums contribue au même résultat mais quand les forums disparaissent l’explication aussi alors qu’un lien dans un forum vers un article est plus pérenne. 

Enfin, disposer d’une tribune pour exprimer ses idées permet justement de le faire. Si les idées sont intéressantes elles peuvent d’ailleurs être diffusées très rapidement (ce qui constitue aussi le principal risque d’internet).

Diffuser sur Facebook, Google+ ou tout autre réseau social serait une alternative mais tributaire de ces canaux de communication. Comme pour les interventions sur les forums, un lien vers l’article de son blog permet la communication multi canal.

Louis CHATELDonc oui je vais continuer à publier dans des blogs, dans un futur proche je vais avoir beaucoup plus de temps à consacrer à ces activités (surtout pour ma chaîne youtube, j’ai quelques idées d’animations), mais d’ici là je continuerai d’égrener quelques articles au gré de l’actualité. 

Certains ont déjà revu leur façon de partager sur leur blog, de très bonnes idées à reprendre (j’aime bien en particulier les pensées du vendredi # de Delphine / ladyblog), je profite de cette période d’hibernation de mon blog pour réfléchir aux nouvelles orientations à lui donner.

Bien à vous, fidèles lecteurs.

Louis CHATEL

(*) en plus du boulot (qui va m'occuper encore, quelques mois) ciné, moocs, cours d’histoire générale de l’art à l’école du Louvre, vernissages et surtout travaux dans mon pied à terre parisien sont autant de sources d’occupation qui ont contribué à cette hibernation, mais ce sera aussi l’opportunité de nouveaux articles.


2 commentaires:

  1. J'hiberne également depuis un certain temps. Cela va faire 11 ans que mon blog est ouvert (30 octobre), une longue période.
    Bonne continuation.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  2. Très bon article mon beau GL. Comme toujours, j'apprends avec toi. J'avoue que je suis dernièrement plus présente sur Facebook que sur mes blogs (que j'ai ouverts avec mon nom ou mon pseudo intuitivement).
    Continue de publier, c'est toujours avec plaisir et un réel intérêt que je te lis.
    Je te fais de grosses bises et je t'aime très fort!
    Ta Lionne

    RépondreSupprimer