mardi 15 juillet 2014

Vous avez dit créativité ?

A la rubrique créativité, on ne peut pas ignorer Luc de la Brabandère.

Cela fait un certain temps que je fréquente sans le savoir ce personnage.

Indirectement d’abord : de mémoire la première fois que je l’ai côtoyé c’est au travers d’un résumé d’une de ses conférences, datée de mai 2000 sur « l'art de tirer parti de l’imprévu ».
Bien que n’ayant pas pu participer, j’ai pu consulter son propos grâce à un des organisateurs de l’événement qui, intéressé par ce que j’avais mis en place au niveau de la structure dont j’avais la responsabilité, m’avait donné le petit bréviaire correspondant.

Ce dernier, retrouvé par hasard il y a deux ou trois ans sous une pile de documents est maintenant posé sur ma table de chevet, peut-être histoire de relire quand j’ai cinq minutes mais sûrement à cause du titre dans la mesure où effectivement l’imprévu est devenu mon quotidien…

Bref, pourquoi vous en reparler aujourd’hui ? A cause ou grâce à une question que l’on m’a posé sur quel était le cours / le MOOC qui m’avait le plus plu ou enthousiasmé.

J’ai fini le semestre, avec plus de 300 heures de cours j’avoue avoir eu du mal à répondre à cette question.

J’ai commencé les cours en ligne avec Google (Youtube Creator Academy) qui à l'époque dispensait un certificat, et avec EDULIB (HEC Montréal / gestion des conflits par Jean POITRAS) l’année dernière, avant la mise en ligne de FUN

Ces deux cours conserveront ma préférence sous l’aspect primauté et sujets choisis sans  idée de ce qu’il y aurait derrière… la première fois gardera toujours un avantage, surtout quand c’est un bon souvenir. Dans les deux cas découpage du sujet, logique et pédagogie sont bien adaptés.

Puis il y a eu l’épisode FUN avec « le travail à la chaîne » et la volonté de trouver la matière qui me conviendrait lors de mon prochain recyclage étudiant.


Un article (*) paru sur la toile, listant les MOOCs en vogue ou qu’il fallait avoir fait pour devenir un bon manager, mettait en avant non seulement quelques cours que j’avais à mon actif... mais aussi d’autres que j’avais manifestement loupés.

Le MOOC Gestion des Projets (déjà en réédition quand je m’y suis inscrit) mais aussi celui sur href="http://firstbusinessmooc.org/rue89/">le journalisme numérique mis en ligne par Rue89 en faisaient partie, ce sont de belles réussites auxquelles je ne manquerai pas de consacrer des articles, de même que pour les cours de FUN qui seront également valorisés ultérieurement, voire de celui de TV des entrepreneur / MOOC des managers qui m’a donné l’occasion de découvrir d’autres facettes des métiers liés au management… mais c’est une autre histoire.

Là le sujet, comme pourrait le laisser supposer le titre de cet article, c’est encore le même Luc de la Brabandère qui a dû faire un des cartons de l’année (100000 inscrits ?) et avec qui j’ai passé plus de six heures à suivre son propos en anglais (j’ai fait un effort) sur « La stratégie : ce que les managers peuvent apprendre des grands philosophes » pour l’Ecole Centrale de Paris sur Coursera.

Il faut l’écouter donc s’inscrire à ce cours pour découvrir ou revoir la différence entre créativité et innovation, entre déduction et induction etc…

...et surtout comprendre les mécanismes sous tendus par ces sujets. Le propos est clair et la progression est logique.

Je ne sais pas quand sera programmée la prochaine session mais l’approche mérite d’y consacrer les quelques heures demandées, l’orateur est remarquable !

Vous pouvez aussi aller sur la toile voir et écouter ses interventions : c’est très visuel comme son cours, je m’empresse de partager avec vous une de ses conférences, ça vous donnera une
idée du personnage !



  (*) j’ai oublié de mettre l’article en signet, si je le retrouve je mettrai à jour celui-ci...

Article publié initialement sur Over-Blog

2 commentaires:

  1. ça y est je suis bénie dans toutes les pub d'over-blog......que faisons-nous ? on supprime tout ?

    RépondreSupprimer





  2. Bonjour Simone, migrer peut-être ailleurs ?

    RépondreSupprimer