mercredi 4 février 2015

Vous avez dit Intemporel ?

Lors de la grande grève sur la ligne A du RER de jeudi dernier, j’étais allé à Paris pour la première fois au Forum des Images aux Halles invité à une séance de films « vintage ».

Au programme il y avait en particulier MIRAGE, un film de de Pierre BOYER (1937 muet noir et blanc 31min, Collection parisienne, Films amateurs).

« Une jeune femme de la campagne tombe amoureuse d'un homme qui lui fait découvrir Paris... » et c’est le Paris des années 30 qui est mis en valeur dans ce très beau film.

Si on exclut les plans des monuments Parisiens, le spectateur pourrait avoir du mal à se positionner : quelle révolution en moins d’un siècle !

Si les façades Haussmanniennes conservent une certaine intemporalité, la circulation urbaine de l’époque laisse rêveur et la mode a aussi évolué… pas forcément dans le bon sens mais ça c’est un autre sujet.

Ceci précisé, une scène a particulièrement attiré mon attention et a permis à mon esprit de vagabonder (et de produire ce billet !).

Pour illustrer son passage à l'hippodrome d'Auteuil, nous avons eu le droit à un plan d’une course hippique… scènes oh combien de fois vues à la télévision et mis à part le manque de couleurs dû aux possibilités de l’époque, cette scène aurait pu être tournée la semaine dernière !




Tout comme Sardou est à la variété française ce que Mozart est à la musique classique (*)… la course hippique aussi est intemporelle !

En complément, le course allait bon train dans le sens inverse des aiguilles d’une montre : si on en croit Direct Matin, depuis 1913 c’est le choix officiel pour les athlètes compte tenu des problèmes ressentis en tournant dans l’autre sens, des chercheurs ayant mis en évidence l'incidence de la répartition des tâches dans le cerveau (vous savez le coup des hémisphères G et D)… jusqu’à 2 secondes gagnées sur 400 m. Serait-ce le cas pour les chevaux ? Il faudra que je vérifie à l’occasion. Impact certain sur les pronostics !

Enfin, une question a priori non traitée par les médias: un peu galère le retour sans la ligne A après la séance de ciné. Le lendemain tout le monde a évoqué cette grève, ses conséquences et un peu son origine, mais a-t-on retrouvé l’agresseur ? La question me semble pertinente… quelqu’un a-t-il apporté son aide pour protéger le conducteur ?

Il faut se rendre à l’évidence : tous les incivismes qui ont des conséquences tous les jours sur les transports en commun (agressions ou bagages oubliés qui deviennent colis suspects) sont faits sous les yeux des mêmes voyageurs qui resteront sans broncher au moment où ils pourraient agir alors qu’ils sauront manifester haut et fort leur mécontentement quand le trafic aura été fortement perturbé.

(*) si vous avez contribué aux millions d’entrées pour La famille Bélier vous comprendrez sûrement cette touche d’humour. 

2 commentaires:

  1. un petit bonsoir en passant....
    nouvelle version a été faite automatiquement par "eux" aujourd'hui...en rentrant à midi...c'est gratuit....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, suis pas passé voir dans mon ex chez moi !

      Supprimer