mercredi 8 juillet 2015

Nicholas Winton était un héros ordinaire

Internet permet de partager rapidement et tout autour du globe diverses informations, dont des histoires d'êtres d'exception : celle de Nicholas Winton qui vient de nous quitter début juillet en est un exemple.
J'avais eu l'occasion de découvrir son histoire il y a déjà quelque temps, via FB, la vidéo que je vous partage ce soir a déjà été vue des millions de fois, l'histoire de ce "Schindler britannique" doit être maintenant connue de beaucoup. 





Ce genre de vidéo où un homme simple se retrouve au milieu de ceux qui lui doivent la vie après plus de 50 ans d'anonymat peut ou doit remuer les tripes.

Pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare, petit décodage de la vidéo : après avoir présenté la liste des enfants sauvés, la présentatrice précise avoir retrouvé la fille de la photo qui est maintenant assise à côté de Nicholas Winton dans le public. Premier moment d'émotion. La suite, vous vous en doutez, elle demande que ceux qui lui doivent aussi quelque chose se lèvent, et là c'est tout le monde qui se lève... Le vieil homme a survécu à ce moment et a encore vécu de longues années.

C'était une émission de 1988... Aujourd'hui l'information fait le tour des réseaux sociaux, comme quoi il n'y a pas que des informations inutiles qui sont partagées.

RIP Nicholas Winton, né Nicholas Wertheim (19 mai 1909 - 1ᵉʳ juillet 2015).
simple courtier en valeurs mobilières qui sauva des camps de la mort 669 enfants. 


2 commentaires:

  1. Travaux à Paris dans mon studio... plus trop à publier pour le moment mais ça va revenir !

    RépondreSupprimer