jeudi 23 février 2017

Histoire d'une utopie

Hugues Hotier, dans "Le cirque éducatif : histoire d'une utopie", cite Théodore Monod  "Une utopie est un projet réalisable qui n'a pas encore été réalisé" et Oscar Wilde "le progrès n'est que l'accomplissement des utopies". 
Après plus de 40 ans d'investissement personnel, il nous résume l'histoire souvent difficile de cette aventure extraordinaire du Cirque Educatif.

Je ne parlerai pas d'épopée dans la mesure où ce n'est pas un poème, mais ayant connu le "bonhomme" voilà bien longtemps, j'ai adhéré à l'association en 1989 et suivi cette aventure depuis quelques décennies également et c'est à ce titre que je me permet de lui attribuer le qualificatif d'extraordinaire. 

Ma principale contribution comme adhérent a surtout été financière : une association a besoin d'adhérents pour subsister. En bientôt 30 ans, je n'ai pas manqué un renouvellement de ma cotisation. 

Dans la mesure du possible, j'ai participé aux assemblées annuelles : résidant à plus de 200 km, ça a toujours été contraignant, par contre quand on pouvait faire une sortie en famille, l'occasion d'aller au spectacle et de passer un week-end en province transformait la contrainte en opportunité. 

Il est vrai que depuis que mon fils a  commencé à voler de ses propres ailes en même temps que mon épouse rentrait dans un cycle difficile côté santé qui rendait les voyages impossibles certains jours, j'ai espacé les déplacements. 

De mémoire, c'est l'année du décès de mon épouse que je me suis décidé à aller pour la première fois à la journée de "mise sous enveloppe", montant ainsi d'un cran dans le bénévolat. Mais la distance reste un frein non négligeable. J'y suis retourné en septembre dernier, effectivement la journée a été sympa mais le retour difficile, je soupçonne un début de sciatique rendant la position de conduite plus qu'inconfortable.


Enfin, dernière contribution gratuite et indépendante de la distance : contribuer à la promotion de l'association et du spectacle... Depuis que j'ai un blog je n'ai pas manqué de partager les informations, j'ai même commis un article sur Hugues Hotier, compte tenu des algorithmes en place sur les plateformes, j'ai également aidé au buzz ne manquant pas de "liker "et "partager" les publications de leur page FB.

L'aventure continue, vous pouvez suivre leur page, consulter leur site et si vous avez envie de de connaître par le détail l'histoire de cette "utopie" ne manquez pas de lire ce livre.

Aux éditions Harmattan

Hugues Hotier
Arts de la piste et de la rue
BEAUX ARTS EDUCATION EUROPE France

1 commentaire: