dimanche 11 octobre 2009

Comment avoir confiance dans le voiturier

Ce genre de question, vous pouvez ou devriez vous la poser avant de confier les clés de votre véhicule à l'homme de l'art, ce voiturier qui va vous résoudre la difficile question relative au parking de votre véhicule, le temps du repas si vous êtes arrivés dans un bon restaurant.

J'ai pour habitude de faire confiance aux gens, mais quand je retourne à mon véhicule, je vérifie toujours par un rapide coup d'oeil qu'il n'y pas de gros soucis, genre portière enfoncée !


Je connais d'ailleurs un parking dans Paris où il n'y a pas d'autre solution que de laisser les clés à la personne qui va aller garer votre véhicule au fin fond de son garage sans que vous puissiez assister à la manoeuvre. Depuis le temps que j'y vais j'ai eu l'occasion de lui laisser chacune de mes voitures neuves... sans jamais aucun problème !

En cas de soucis, il est évident que le responsable vous en fera part et fera intervenir son assurance pour réparer le préjudice.

Ceci précisé, en cas d'incident, quelle est la bonne démarche ?

Remplir un constat ? vous n'êtes pas le conducteur au moment de l'incident… ce n'est pas si simple, mais puisque c'est le formulaire ad hoc, va pour le formulaire habituel.
 
Etudions le cas d'école suivant : un dimanche vous arrivez à un restaurant que vous connaissez bien… mais surprise plus de place, un évènement majeur qui attire les visiteurs à proximité et ce va être la galère.

Après un premier tour pour vérifier l'absence de places, retour devant le restaurant pour déposer la famille avant d'aller se garer plus loin… et là surprise, le restaurateur a prévu la chose et a mis en place un voiturier.

Vous garez, conformément aux indications votre véhicule sur le gazon, juste au bout de l'allée qui mène au restaurant et en extrémité des places normales en bataille. Des barrières ont été poussées pour permettre la manoeuvre et d'autres véhicules sont guidées à côté du votre.

Le jeune voiturier récupère les clés (en l'occurrence le badge) et vous donne un coupon avec un numéro.

A la fin du repas, retour au parking : plus de voiture sur le gazon, voiture partie ! Qu'à cela ne tienne, on va bien vous expliquer où elle a été déplacée.

Une pièce au voiturier et vous regagnez votre véhicule, garé presque collé à une grosse voiture (du moins du côté droit, pour monter à gauche il reste de la place).

Avant de sortir le véhicule, le coup d'oeil rapide et désagréable surprise une bande blanche d'environ 3 cm de large le long de l'aile arrière… beaucoup de poussière.

Retour pour aller chercher le voiturier avant de passer un coup de chiffon afin de voir l'état de la carrosserie.

D'ailleurs pourquoi a-t-il déplacé la voiture ? et pourquoi n'est-il pas venu avec vous chercher cette voiture garée au bout là bas comme il vous l'a indiqué quelques instants auparavant ?
C'est vrai qu'en sortant du restaurant cette bande aurait été visible de très loin. Garée où était le véhicule, c'était plus difficile à voir.

Mais imaginons qu'il ne s'est pas rendu compte de l'incident et que tout ceci n'est que pure hypothèse.
Bref, après discussion, il n'y a pas eu d'autre déplacement de véhicule, et ceci n'est pas compréhensible. La voiture devait être comme ça avant à l'arrivée, et cette grande bande de poussière blanche, personne ne l'aurait vu… information utile au lecteur, la voiture en question est presque neuve, à peine 1000 km au compteur.

Le responsable finit quand même par arriver pour remplir le constat… précise le nom de la société et que c'est la MACIF l'assureur, comme pour le véhicule d'ailleurs, ce qui devrait simplifier le traitement du dossier.
On ajoute une carte de visite pour compléter au cas où.. il n'y a plus qu'à rentrer chez soi.
Pas trop le temps de passer voir l'assureur avant le jeudi, et là agréable surprise, effectivement le restaurateur a un contrat à la MACIF. 
Il ne reste plus qu'à trouver où faire réparer la voiture… de location, au moment de la reprise une retouche hors réseau pourrait poser problème.
Rendez-vous est  pris une semaine plus tard avec le spécialiste, d'ailleurs vous en profiterez pour souscrire une offre.

Bref, près de 2 semaines après le petit soucis, vous passez solder le sujet avec le spécialiste (choix du garage), et là surprise, la société a bien un contrat, mais pas pour la responsabilité civile du restaurant mais pour un scooter.

Et le responsable contacté par téléphone par le spécialiste rappelle que sa responsabilité ne saurait être impliquée au dessus du montant du prix du repas (ne suis pas spécialiste du sujet, mais j'ai compris en entendant la discussion qu'il a même confondu les textes applicables) et que de toutes façons rien ne prouvait que c'était son voiturier qui avait causé les dommages.

Dommage qu'il n'ait pas précisé ceci au départ. 
 
Quelques question :

1) pensez-vous que le responsable ait questionné droit dans les yeux son jeune voiturier pour savoir le fin mot de l'histoire ?
2) confieriez vous votre véhicule à cet établissement sachant qu'il suppose sa responsabilité limitée au montant du repas ?
3) que pensez vous de sa réponse " non pas la peine "  à l'interlocuteur qui lui disait que vous alliez retourner revoir le constat avec lui ?
On notera à ce propos que c'est l'assureur qui a eu la bonne répartie de demander " même pour venir manger ? "
 
Je vous remercie par avance de vos remarques / avis. GL n'a pas l'habitude de râler, mais il y a des limites...
 
C'était vendredi dernier, je n'ai pas encore pris le temps de retourner voir le responsable. Je vais lui transmettre ce texte afin qu'il ait le temps d'en reparler avec son voiturier auparavant, histoire de faire gagner du temps à tout le monde.
 
Une chose est certaine : en fonction de la réponse, je risque de commettre un article sur la confiance. 
Confier sa voiture c'est comme pour aller manger, on doit faire confiance (on ne pense pas être empoisonné avec de la nourriture avariée, pourtant régulièrement des contrôles sanitaires font état de pratiques douteuses). 
C'était une bonne adresse : là il risque d'y avoir un gros soucis, ce type d'agissement n'est pas compatible avec une bonne relation client fournisseur.
 
Je reste toutefois convaincu que ce n'est qu'un malentendu qui va trouver une solution après discussion entre le responsable et son voiturier.
 
Peux-être à une autre fois, pour vous conter la suite.
 
GL le 11 octobre 2009 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire