jeudi 18 janvier 2018

A propos de classe inversée : quel type de document ?

Le concept de classe inversée est une approche pédagogique qui inverse les activités en classe et à la maison. 
Une question essentielle quand étend ce genre de concept aux réunions de travail est quel est le type de document qui doit être envoyé aux participants ?
Illustration d'une présentation en salle


Dans le billet sur PowerPoint la question des différents supports utilisés (1, 2 et 3 sur l'illustration ci-dessus) est précisée, la chronologie suppose la découverte de la présentation en séance, sa construction et son animation étant indissociable de la chronologie.

Pour une présentation réussie, il n'est pas question d'inclure le texte de l'intervenant dans les slides... voire de communiquer la présentation auparavant ou en début de séance. Sinon l'auditoire va être ailleurs pendant la présentation, voire en train de faire autre chose, par exemple lire ses mails !

Dans le billet Quel support pour quel type de présentation ? le sujet est un peu plus détaillé sur la question des différents documents / supports possibles.

Faire une réunion de type classe inversée avec la présentation envoyée auparavant est manifestement contraire au concept de présentation réussie.

Quelle solution à moindre frais me demanderez-vous ? 

Si on veut bâcler le travail on peut imaginer envoyer le document de l'animateur (dans lequel on suppose qu'il y a le commentaire des diapositives) mais ce serait contraire à l'esprit d'une production de qualité d'un écrit : produire quelque chose à l'attention de l'animateur ou du participant n'aura pas la même finalité donc ne peut pas être le même document !

Vous pourriez également évoquer le document remis en fin de séance (cf. Les plaquettes ou triptyques)  mais là aussi nous bâclerions le travail : ce dernier est un résumé de ce qui a été détaillé en séance, un pense-bête pour quelqu'un qui est censé avoir compris donc pas quelqu'un qui est en phase d'apprentissage.

En résumé, inverser l'ordre des activités ne peut pas se faire à iso documentation. Il faudra dans tous les cas produire le document à envoyer, la matière existe dans les documents existants (cf. les rapports de stage proposant une approche globale des documents en lien avec les instances concernées), c'est juste une remise en forme qui pourra aller vite mais qui doit impérativement être faite (*). 

En conclusion, je reprendrai celle du billet Quel support pour quel type de présentation ? .

..avoir une présentation passe partout c’est gâcher le travail et tomber dans le syndrome du couteau suisse...

(*) pour une réunion, présentation ou communication autour d'un film, d'un livre ou d'une document normatif, il est évident que le support évoqué peut déjà exister donc être communiquer avant d'en parler ensemble.
Pour un enseignant mettre à l'ordre du jour de la prochaine séance un chapitre donné du livre support de cours est une solution car un livre est implicitement auto-porteur. Mais c'est accepter que soit l'auteur du livre qui ait défini la progression pédagogique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire