jeudi 5 mars 2015

MOOC, outil de benchmark

Suivez-vous des MOOCs ? 
La question du jour pourrait-être pourquoi suivre un MOOC ? 
J’ai déjà eu l’occasion de publier des articles sur le sujet, en particulier mon dernier article bien archiver la réponse au désordre numérique  faisait la promotion en particulier de ce MOOC :
compte tenu du sujet, j’avais par ailleurs largement diffusé la même information auprès de mes collègues que je pensais concernés par le sujet.
En rentrant de déjeuner j’en ai croisé un à qui j’ai posé la question s’il s’était inscrit ? Bien entendu pas le temps... donc verra plus tard !

Mauvaise publicité, j’ai dû mal faire la promotion du MOOC : compte tenu du sujet il était évident qu’il fallait consacrer un peu de temps au sujet.

Quelle était l’information principale que j’avais oublié de mentionner pour l’inciter à s’inscrire dans ce cas précis ?

Suivre un cours en ligne, ça suppose beaucoup de travail si on veut aller jusqu’à l’obtention du certificat proposé. 
Mais est-ce là le seul aboutissement ?

Beaucoup de MOOCs catégorisent maintenant les différentes possibilités de suivi : de juste "pour découvrir le sujet" à "devenir un expert du domaine" (certaines plateformes mettent même en place des solutions payantes pour individualiser le parcours et certifier les examens).

Si je développe le premier niveau de suivi, on se contente de suivre les vidéos, voire on consulte les échanges sur les forums : c’est quand même un outil exceptionnel  pour se faire un réseau voire identifier les pratiques sur le sujet dans d’autres entreprises. 
Le MOOC bien archiver la réponse au désordre numérique en est un bon exemple : les interventions de différents experts de grandes sociétés donnent l’opportunité de voir depuis chez soi les pratiques d’autres entreprises, benchmarking simple et efficace car souvent organisé par l’établissement en charge de la discipline.

Je pourrai citer d’autres MOOCs, par exemple 2 organisés par le CNAM (« Eléments de Santé au Travail pour Ingénieurs et Managers »,  et « du manager au leader ») où les interventions / interviews permettent de voir / découvrir efficacement d’autres perspectives.

Il faut toutefois consulter les programmes pour identifier les opportunités et surtout s’inscrire : après la date de clôture des inscriptions ce n’est plus possible ! Et qui sait, une fois inscrit pourquoi ne pas suivre toute la formation ? Tous les cours ne sont pas chronophages, pendant 4 à 6 semaines consacrer une heure ou deux sur un sujet qui intéresse vaut l’investissement, c’est mon avis (et je le partage bien entendu !).

Pour l’anecdote, un cours sur le design culinaire va bientôt commencer, c’est pour le 27 mars… personnellement j’ai encore trop de cours à suivre pour le moment, mais je connais des personnes qui sont tentées ! A bon entendeur…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire